Hello world


Discussions de bar / Sunday, June 9th, 2019

Tout ce qui nous entoure a été créé, est le fruit d’une idée, d’un travail qui a réuni plusieurs dizaines voir centaines de personnes, de compétences, c’est né d’une intelligence collective, depuis le stylo avec lequel j’ai noté cette idée, jusqu’au clavier sur lequel je la tape aujourd’hui, en passant par moi, mon enveloppe d’os et de chair. Il m’aura fallu 28 ans pour le réaliser, le voir, ça paraît logique pourtant.

Pourquoi c’est important pour moi? Cette épiphanie arrive après de longs mois de travail sur moi, de lectures, de conférences, d’introspection, à un moment où je cherche un sens à ma vie et où je décide d’affronter de face cette injonction à être utile, à faire ce qui est important. J’ai grandi jusqu’alors en voulant faire plaisir aux autres (à mes maîtresses, profs, collègues, boss, amis, copains, à ma famille aussi). J’ai eu peur de mal faire, d’échouer, de prendre trop de place, d’avoir des idées nulles. J’ai voulu m’excuser d’exister à de nombreuses reprises.
Et quelques mois après le début de cette longue aventure qui vise simplement à venir à ma rencontre, je réalise que je suis déjà à ma place, que j’ai le droit d’en prendre, d’en réclamer, que je ne plairai jamais à tout le monde, mais que ce qui est essentiel c’est que je me plaise à moi, et que chaque jour je me choisisse, et que je laisse ma créativité et mes idées s’exprimer surtout.

Dans ma vie l’écriture a toujours eu une place à part. C’était mon moyen d’extérioriser des émotions, de poser mes idées, d’expliquer mes envies, ma vision des choses. Ça a été une soupape par moments, et une manière de m’écrire des lettres d’amour à moi (vraiment, je te le conseille, c’est une expérience incroyable que de s’offrir des mots doux, de bien se parler) et à d’autres. Souvent ce que j’écrivais était destiné à des amies ou copains, très fréquemment c’était juste pour moi, pour me retrouver en tête à tête et prendre de la hauteur sur les évènements, d’autres fois c’était des mails professionnels (oui, j’évoque ces écrits là aussi car je reste attentive à mes idées, et à ce que je veux transmettre quand je m’adresse à mes collègues et clients). Et à certaines occasions j’écrivais pour transmettre une idée, et ça restait dans un dossier obscur de mon PC, à occuper des kb de données en dormant.

Une amie vraiment très chère m’a prêté il y a de longs mois “Comme par magie” d’Elizabeth Gilbert, un livre très à mon goût qui parle de développement personnel par le prisme de la créativité, en mettant en avant la liberté et le côté personnel de la créativité. L’autrice rappelle qu’il est important de se souvenir que c’est dans notre nature d’être humain que d’être créatif. Et qu’il peut être infiniment riche de se laisser aller à exprimer cette créativité. Qu’il ne faut attendre la permission ou l’approbation de quiconque pour partager ça, que les réactions d’autrui à ce qui est créé ne parlera que d’eux, et que c’est à toi et moi de créer, sans limites, sans attentes, juste pour le plaisir. Que ça ne plaira pas à tout le monde (mais aucun livre ou produit n’a 5 étoiles sur Amazon (1), il serait vraiment exagéré de penser que MOI ce que j’écrirai fera l’unanimité), et que ce n’est grave en rien, car le plus important sera d’être authentique en le faisant. C’est avec cette intention que je débute ce nouveau projet, pour moi, pour partager et communiquer à d’autre ce qui m’anime, ce qui me questionne, les outils qui m’aident et ce qui me fait plaisir.

Je m’engage à être moi-même et à m’amuser, à me régaler d’écrire sur cette plateforme. A m’ouvrir aux autres, à me respecter en se faisant, et à arrêter de me cacher derrière mes peurs. C’est ennuyeux la peur, c’est le sentiment le plus partagé et communiqué autour de nous. Pour contrer le dicton disant “qui ne dit mot consent” (? j’ai un doute), prenons la liberté ensemble d’ouvrir la voix.

PS: J’ai la fâcheuse habitude de ne pas me relire.

(1) Un podcast qui m’a éclairé sur ce sujet, Akimbo (en) > Je te le recommande, Seth est brillant et sa vision des choses “mindblowing”

One Reply to “Hello world”

  1. Hello you.
    Un immense bravo. Pour tout ce que tu as accompli ces derniers mois (années…) et pour avoir eu le courage d’affronter la personne qui te faisait le plus peur : toi-même.
    J’espère que tu t’épanouiras dans ces lignes et que cette découverte de toi t’apportera tout le bonheur que tu mérites.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *